mardi 6 février 2018

Un écran titre pour un jeu

Petit post histoire de montrer que je continue de m'éclater avec Blender. Voici un écran titre pour le petit casse-briques que j'ai dans les cartons.

mardi 23 janvier 2018

Ardour, Jack et latence

J'ai traîné de nouveau mon piano électronique sur mon bureau histoire de jouer un peu avec Ardour. Je commence à saisir les subtilités de Jack et d'Ardour et j'ai maintenant un setup qui fonctionne. En particulier, je commence à comprendre les problématiques de latence.

La latence est principalement due aux tampons utilisés par Jack, et sur lesquels s'accumulent les signaux audio avant d'être envoyé vers les applications. En fonction de la taille et du nombre de tampons et de la fréquence d’échantillonnage, nous subirons une latence plus ou moins grande, que qjackctl a la gentillesse de nous indiquer. Ainsi, pour une fréquence d'échantillonnage de 48KHz et 2 tampons de 512 échantillons, la latence est de 21.3ms. L'on peut réduire cette latence, par exemple en diminuant la taille du tampon, mais alors l'on prend le risque d'avoir un dépassement de tampon et de se retrouver avec des bouts de notes qui manquent. Une machine plus véloce pourra se permettre des tampons plus petits, et il faudra donc jouer avec les paramètres pour trouver la meilleure valeur.

J'ai commencé par enregistrer avec 2048 échantillons, et c'était une catastrophe. À près de 100ms de latence, il était très difficile d'enregistrer quoi que ce soit. Déjà, il était hors de question d'avoir le retour midi dans les oreilles, le délai entre la pression de touche et le étant source de distraction (la documentation d'Ardour indique que les organistes sont les seuls instrumentistes à ne pas être gênés par la latence entre l'action et le son). Ensuite, même en passant la sortie MIDI et les autres pistes déjà enregistrées en silencieux et en se calant sur le métronome, les pistes ne s'alignent pas, et c'est moche.

J'ai donc fortement diminué le nombre d'échantillons, causant de catastrophiques dépassements de tampon.

Finalement, avec 512 échantillons, ma machine tenait le coup, et la latence n'était pas perceptible. Banco !

J'ai donc enregistré un petit morceau de test avec piano, guitare et basse. Les banques de sons fournies avec FluidSynth sont raisonnablement jolies pour ces instruments, mais je retravaillerai quand même le son avec Ardour, ne serais-ce que pour ajouter un poil de reverb.

jeudi 18 janvier 2018

Bricabrac, mon casse-briques

Voici une petite capture d'écran de mon casse-briques. Il est encore à l'état de prototype, mais il avance bien. Je vous en parlerai plus lorsqu'il sera plus avancé, mais sachez déjà qu'il est codé en C++ en utilisant l'excellente bibliothèque SFML, qui est, pour ceux qui ne connaîtraient pas, un équivalent moderne en C++ de la SDL.

vendredi 12 janvier 2018

Pixel art avec Blender

En plus bien évidemment de la création de scènes et d'animations en 3D, Blender et les autres modeleurs 3D sont beaucoup utilisés pour créer des ressources pour les jeux vidéos. Modèles en 3D, cinématiques, mais également des sprites pour des jeux en 2 dimensions

Et là, Blender nous facilite vraiment la vie. Caméra orthographique, taille du sprite, fond transparent, et c'est parti.

Voici par exemple quelques ressources pour un jeu de type casse-brique. Alors, ce n'est pas grand chose, mais au vu de l'effort minimal qu'il m'a fallu pour les créer, et de l'effort minimal qu'il me faudra pour les modifier, par exemple en générant les images nécessaires à une animation du sprite dans le jeu, c'est quand même vachement efficace.

jeudi 4 janvier 2018

Le cybertrilobite

Enfin ! Enfin, j'ai fini mon animation dite du "cybertrilobite".

J'ai donc combiné d'une part mon trilobite et ma scène sous-marine, avec quelques bulles histoire de meubler, et d'autre part une scène façon "boite de nuit" avec des lampes de partout. Vous noterez que pour une fois, il y a du son : je me suis enregistré à l'ocarina pour la première partie, et j'ai utilisé le logiciel Hydrogen, une boite à rythmes, pour la batterie de la boite de nuit. Rajoutez quelques effets sonores enregistrés en frappant sur mon bureau, ou encore en soufflant avec une paille dans un saladier rempli d'eau, et des bruits de foule récupérés sur Freesound, et voilà le travail.

J'ai trouvé particulièrement intéressant et amusant de combiner les différentes scènes, les sons et la musique. Le montage n'est pas d'une originalité folle, mais il faut bien commencer quelque part !

samedi 30 décembre 2017

Rétrospective 2017

Quelle année, les amis ! Le nombre de billets à explosé pour atteindre 65 (66 en comptant celui-ci), ce que nous n'avions pas vu depuis 2011 (que ça ne nous rajeunit pas). On a bien entendu beaucoup parlé de Blender, mais aussi de jeux vidéos, faut bien se vider la tête de temps en temps. On aura en revanche beaucoup moins parlé programmation, qui est un sujet sur lequel j'ai l'impression de n'avoir plus grand chose à ajouter. Il y aura peut-être une petite baisse de régime en 2018 : les sujets "faciles" ont été traités, et mes projets, un petit peu plus ambitieux, vont prendre plus de temps à éclore. En 2018, je devrais vous présenter enfin mon animation "trilobite", et, je l'espère, plus de tutos.

Nous jetterons cependant un voile pudique sur les statistiques de fréquentation du blog (ainsi que du feed Twitter et de la chaîne Youtube). D'une part, ce n'est pas la peine de se miner le moral juste avant la nouvelle année, et d'autre part, je n'ai jamais cherché le succès populaire (même si l'obtenir serait plaisant).

Super bisous donc aux 5 ou 6 "vrais" visiteurs quotidiens. Je vous aime ! Bisous aux robots aussi, car j'aime les robots. Une excellente année à vous tous, et à très bientôt pour de nouvelles aventures !

dimanche 3 décembre 2017

Une platine vinyle

Bien loin des modèles et matériaux organiques, l'on se repose en modélisant les bons vieux objets de la vie de tous les jours (ou presque). Voici donc une platine vinyle.

La modélisation en elle-même est triviale, mis à part peut-être le bras pour lequel il m'a fallu m'y reprendre à plusieurs fois. Je me suis bien amusé avec les matériaux, métalliques pour le bras, l'axe, et le corps de la platine, plastiques pour le disque, le support tournant, et le potard. L'on notera l'anisotropie du disque, et l'image utilisée comme texture pour l'étiquette. J'ai aussi réduit fortement la profondeur de champ, histoire de voir ce que ça donnait.

Reste à la faire tourner ?